Commune d'Autricourt



Services en ligne

Les réunions du conseil




     

Crue de l'Ource à Autricourt



Crue de l'Ource à Autricourt
Mesdames et messieurs,

Nous venons de vivre des moments difficiles avec la crue plus que cinquantenaire de l’Ource, qui d’après les statistiques remonte à 1956 pour être aussi importante, plus de 84 mètres cube seconde de débit au pont le dimanche à 18h00.

Grâce à notre rapidité d’intervention nous sommes arrivés à préserver les maisons d’habitation du bas de la rue du Pont .

Je voudrais remercier tout ceux qui ont participé à ce grand mouvement de solidarité et de bénévolat qui s’est constitué naturellement, je ne citerai pas toutes ces personnes pour ne pas risquer d’en oublier, chacune a su donner de son temps selon ses moyens pour venir en aide, ce ne serait qu’une parole d’encouragement, et leur présence sur place.

Mais je parlerai tout de même de Roger Gaullet, qui, dans la nuit du 4 au 5 mai, sorti de son lit, est venu avec son télescopique renforcer la digue sur le sous bief à l’ancien abreuvoir, ainsi que Aurélien Garcia le dimanche après midi, par deux fois il a laissé son travail personnel et est venu lui aussi rehausser ce rempart fragile mais efficace.
Puis aussi une grande reconnaissance à l’entreprise Bourreau, qui nous a permis d’avoir du sable à volonté, ainsi que le prêt d’un engin le dimanche.

Dans le plus fort de la crue 4 pompes ont tourné en permanence afin de rejeter l’eau qui s’infiltrait en travers de la digue, ce qui a permis de maintenir le niveau d’eau devant les habitations, merci aussi pour le prêt de ces pompes par les habitants.
Oui, grâce à tous ces mouvements de solidarité nous avons évité le pire, c’est à dire une inondation qui aurait certainement impacté un grand nombre de maisons, en tant que maire je ne peux que me féliciter de cet élan, qui était normal d’après eux, mais encore un grand merci.

Maintenant l’heure des comptes va faire suite, bien que peu de dégâts sont signalés, je fais tout de même faire une demande de mise en état de catastrophe naturelle .
D'autre part, il va falloir tirer les conclusions de tous les travaux non réalisés et repoussés depuis des années sur les vannages, peut être une digue en dur rue du Pont avec une imperméabilisation du muret existant.

Puis je terminerai par une réflexion, les propriétaires du bief et du sous bief qui sont la famille De Gruben et Mr Alain Shutter, et qui ont une responsabilité en tant que propriétaires de ces voies d’eau ont totalement été absents durant ces jours de crue, et même pas un appel téléphonique ou un email pour s’informer de la situation, c’est plus facile de vouloir traduire la commune devant les tribunaux pour atteinte à leur propriété, je laisse les habitants en tirer les conclusions.

Le maire,
Christian VOLTERRANI.


Rechercher sur le site

Newsletter d'Autricourt